Vous êtes ici : AccueilMissions localesNotre fonctionnement

Notre fonctionnement

groupeadultes

La gouvernance

Créées à l’initiative de l’État et des collectivités locales, les missions locales sont présidées par un élu.

Elles peuvent opter pour le statut associatif ou le groupement d’intérêt public.

Le Conseil d’Administration d’une mission locale définit les orientations et arrête le programme d’activités. Il est composé d’élus locaux, de représentants des administrations, organismes publics et collectivités territoriales, de partenaires économiques et sociaux, associations et organismes de formation locaux.

Le Conseil d’Administration désigne un Bureau qui veille à la mise en œuvre du programme, et délibère sur les orientations et la gestion de la mission locale.

L’équipe opérationnelle

Les équipes des missions locales mobilisent toutes les mesures existantes pour accompagner les jeunes ainsi que les employeurs.

Elles se structurent généralement en trois pôles :

  • Les conseillers en insertion socio-professionnelle qui accompagnent les jeunes ;
  • Les chargés de relations entreprises qui accompagnent les jeunes et les employeurs ;
  • Les fonctions supports qui sont en charge de l’administration et des projets.

Les financements

Le financement des missions locales est assuré par l’État, la Région, le Département, les communes et intercommunalités du territoire, la commission européenne via le Fonds Social Européen (FSE), ainsi que par d’autres partenaires sur des actions spécifiques.

L’organisation régionale

Les missions locales sont organisées autour d’une représentation régionale (Association ou Union). Ces représentations régionales sont les interlocuteurs privilégiés des institutions régionales, en particulier la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) et la Région. Elles animent et coordonnent le réseau des missions locales sur leur territoire afin d’harmoniser et enrichir les pratiques. En Hauts-de-France, c’est le rôle dévolu à l’AREFIE.

Consulter la liste des associations et unions régionales en cliquant ici.

 

 L’organisation nationale

Les missions locales forment un réseau présent sur l’ensemble du territoire national avec 442 structures et 13 000 professionnels.

Deux instances animent et coordonnent le réseau au niveau national :

La Délégation Ministérielle aux Missions Locales (DMML)

Les missions de la DMML sont à la fois de définir et mettre en œuvre le programme national d’animation et d’évaluation des missions locales, et de coordonner les échanges entre le réseau des missions locales et les pouvoirs publics.

La DMML diffuse auprès du réseau les orientations relatives à la mise en œuvre des mesures portées par l’État et s’assure de l’homogénéité de l’offre de services des missions locales. Pour cela, elle organise la capitalisation et le partage des bonnes pratiques et des innovations menées par les missions locales pour répondre aux besoins des jeunes.

Elle réunit, au moins une fois par an, les représentants au niveau national des financeurs des missions locales : État (y compris au titre de la gestion du FSE), Régions, Départements, communes et intercommunalités.

En tant que tête de réseau nationale, la DMML initie et développe des partenariats nationaux qu’elle formalise par des accords ou conventions cadres qui sont ensuite déclinés régionalement et/ ou localement.

Enfin, la DMML veille à l’adaptation du système d’information des missions locales à leurs besoins, notamment lors de la mise en œuvre de nouveaux dispositifs, assure son pilotage stratégique et définit les actions d’accompagnement nécessaires à sa bonne utilisation.

En savoir plus sur la DMML

L’Union Nationale des Missions Locales (UNML)

L'UNML est à la fois l’association de représentation du réseau, notamment auprès des pouvoirs publics, et le syndicat employeur des structures adhérant à la branche des missions locales.

L’UNML est également force de propositions dans la conduite des politiques publiques d’insertion.

Elle constitue pour ses membres, un centre de ressources, diffuse de l’information, en particulier juridique, mais aussi les bonnes pratiques, et organise des temps d’échanges avec les missions locales et leurs représentants régionaux, notamment lors d’arrivée de nouveaux dispositifs.

À noter également que l’UNML porte et gère l’agrément service civique pour l’ensemble des missions locales.

En savoir plus sur l'UNML

Les directions des missions locales se sont quant à elles, également réunies autour d’une association nationale, l’ANDML.